Contrat Creative Commons
Le contenu de ce site, texte et images,
est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
imprimer

Immanuel Wallerstein

Bio

Sociologue et historien américain, chercheur senior à l'Université de Yale. A fondé et dirigé pendant 29 ans le centre Fernand Braudel pour l'étude des économies, des systèmes historiques et des civilisations à l'Université de Binghamton (NY). Il reçut de nombreuses récompenses et occupa par intermittence le poste de Directeur d'études associé à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris. Il fut également le président de l’Association internationale de sociologie entre 1994 et 1998.
Wallerstein débuta sa carrière en tant qu’expert des affaires postcoloniales africaines, la vaste majorité de ses travaux étant entièrement dédiée à ce sujet jusqu’au début des années 70, lorsqu’il commença à se distinguer comme historien et théoricien de l’économie mondiale capitaliste au niveau macroscopique. Sa très précoce critique du capitalisme mondial et son soutien aux « mouvements anti-systémiques » firent de lui, au même titre que Noam Chomsky et Pierre Bourdieu, l’éminence grise du mouvement altermondialiste.

Contributions majeures

Sa contribution la plus importante, The Modern World-System, parut en trois volumes, respectivement en 1974, 1980 et 1989. Wallerstein s’inspire de trois principaux courants intellectuels :
  • Karl Marx, dont il reprend la prise en compte de l'importante première des facteurs économiques et de leur dominance sur les facteurs idéologiques dans la détermination des politiques mondiales.
  • Fernand Braudel, l’historien français qui avait décrit le développement des grands réseaux d’échanges économiques dans les grands empires de l'époque moderne, ainsi que leurs implications politiques.
  • La Théorie de la dépendance avec ses concepts de "centre" et de "périphérie".
Son expérience et les impressions tirées de ses propres travaux sur l’Afrique post-coloniale ainsi que les différentes théories traitant du problème des « pays en voie de développement » ont également nourri sa réflexion.
L’un des aspects de ses travaux pour lequel Wallerstein est reconnu est d’avoir anticipé l’aggravation du conflit Nord-Sud en pleine période de Guerre froide. Wallerstein rejeta complètement la notion de « Tiers-Monde » et affirmait qu’il n’existait qu’un seul monde connecté par un réseau complexe de relations d’échanges économiques. Pour lui, il s'agit d'une « économie-monde»1, ou «système-monde» (qui historiquement comprenait les nations-États et non pas limité aux nations-États), dans laquelle la dichotomie du capital et du travail et l’accumulation du capital par des agents en concurrence se traduisent par des contradictions

Voir sa théorie des systemes mondes

Créé par: thanh2 dernière modification: Mercredi 19 of Mai, 2010 [23:44:37 UTC] par thanh2


Des abeilles et des hommes
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
RSS Wiki RSS Blogues
[ Temps d'exécution: 0.17 secs ]   [ Mémoire utilisée: 1.10MB ]   [ GZIP Disabled ]   [ Charge du serveur: 0.01 ]
Dernière mise à jour CVS: Dimanche 02 of Mars, 2008 [11:53:28 UTC]